Vous êtes ici :  Accueil
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...

La vérité politique n'existe pas, elle est partout et nul part. La vérité politique est la façon dont on perçoit les choses en fonction de notre position de notre imprégnation sociale, culturelle, de notre éducation de notre environnement . Il y a autant de vérité qu'il y a d'humains . Mais il existe bien  une échelle qui définie et différencie la droite de la gauche et permet de nous positionner. A l'extrême gauche il a le communisme, progressiste , collectiviste qui est l'exploitation de l'homme par l'homme et à l'opposé il y a l'ultra libéralisme qui est l'exploitation de l'homme par l'homme et être de droite ou de gauche c'est se situer entre ces deux points. A nous de savoir si nous préférons être plus exploités par les uns ou par les autres...

                                           $$$$$$

Xavier Raufer : « Les gens qui ont encore une capacité de rébellion seront fin mai à Béziers »

Xavier Raufer explique à Boulevard Voltaire pourquoi il sera au Rendez-vous de Béziers fin mai. Il participera à la table ronde « Sécurité/justice : comment faire en cinq ans ce que ni Chirac ni Sarkozy n’ont fait depuis 30 ans ? »

Aller sur la page

§§§§§

thierry-lepaon.jpg

MAIS CE N'EST PAS TOUT. ...!!!!

Encore un bon scandale bien de gauche ou comment recaser les copains aux frais de la princesse..!! Le type sur la photo  se voit attribuer un poste , créé spécialement pour lui payé , bien sur, par nos impôts comme si il n'y avait pas assez de gaspillage comme cela.

Nous ne lui connaissions aucune compétence particulière en matière d'illettrisme..pourquoi pas l’académie française.. ?

"Ancien secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon devrait être nommé dans les prochains jours à la tête du nouvel organisme qui va prendre la suite de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme. Secrétaire confédéral de FO, Stéphane Lardy devrait être nommé, sans doute au conseil des ministres du 13 avril, à l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS). Ces deux promotions étaient dans les tuyaux depuis plusieurs mois, bien avant le mouvement de contestation de la loi Travail, mais elles vont intervenir à un moment particulièrement opportun..."

Lire la suite sur le Monde

$$$

La voiture d'Alonso est venue percuter violemment les barrières de sécurité après avoir tenté de dépasser en vain son concurrent Gutiérrez. Les pilotes s'en sont sortis indemnes.

Alonso a déclaré:"Je suis heureux d'être en vie" mais son dir-com lui avait aussi demandé de préparer une seconde déclaration au cas ou...:"Je suis malheureux d'être mort"...Il faut toujours prévoir ,on ne sais jamais...

C'est certain qu'elle va beaucoup moins bien fonctionner ...!

§§§§

La dernière nouvelle

smartbutton3329.gifUn programe péchu... - par phil le 03/03/2016 - 08:13

   

                                                 

              N'essayons  pas de trouver des causes martiennes à nos problèmes. Ils se résument en quelques mots...: Trop de charges, trop d’impôts, trop de dépense de l’état. Une seul solution, réduire nos dépenses et accepter de réduire un tout petit peu notre niveau de confort, presque rien parce que si nous ne le faisons pas c'est tout le système qui risque de nous tomber sur la tête. Souvent je dis que "comparaison n'est pas raison" mais parfois c'est utile. Allez sur le site de l’INSEE, par exemple, et comparez ce qui ce qui est chez nous et chez les autres et ou nous nous plaçons. Rien ne devrait donc changer, malgré des résultats déplorables depuis plus de trente ans. La France est comme un vieux tableau dont l’éclat aurait disparu derrière des couches et des couches de vernis. Un bon décrassage s’impose.

              Rien ne change jamais , malgré des résultats déplorables depuis plus de trente ans. Un chômage endémique dépassant aujourd’hui allègrement les 10,7 % de la population active, uniquement dans la catégorie A. 5.800.000 chômeurs (DOM inclus), toutes catégories confondues (A, B et C). Sans parler des personnes hors droits inscrites au RSA ou celles qui ont complètement disparu des écrans radar de l’administration du travail… Et nous devrions continuer de fonctionner avec des règles établies en 1948 à une période où la question du chômage ne se posait pas ? Dans ce pays, il y a deux problèmes autour du travail. Premièrement, le manque de souplesse à l’embauche et, deuxièmement, le coût des charges sociales qui est de 65 % en moyenne, soit le plus élevé d’Europe, qui connaît un taux moyen de 41,1 %. Nous sommes loin devant et nous pouvons voir, au travers de ces quelques chiffres, le chemin qu’il reste à parcourir pour devenir compétitifs sur les marchés continentaux et mondiaux.

Quelques idées simples qui permettraient de reprendre la main sur notre économie :

           - Fermeture totale des frontières pendant un an , expulsion par avion , par bateaux , par chien de traîneaux ou tout ce que vous voudrez de toutes les personnes qui n’ont rien  à faire ici mais qui bénéficient des aides ,suppression de l’AME,.l’immigration doit redevenir purement économique comme en Suisse, suppression du droit du sol, expulsion des étrangers  qui n'ont pas de travail, suppression du regroupement familiale .

           - Suppression du sénat  qui a été créé à une époque ou il avait sûrement une utilité mais qui est devenu aujourd’hui l’antichambre de toutes les compromissions et qui est la principale cause blocage à  tous changements et toute modernisation de la vie politique.

          – Suppression  du CESE qui est une des principales pompes à finance des syndicats et qui n’a d’autre  véritable utilité que d’assurer une confortable complément de retraite à certains vieux éléphant de la politique et assurer une rente à ceux ayant été re-toqués aux élections.

-  Regroupement des communes au niveau des cantons avec la création d’un conseil cantonale comptant un représentant de chaque commune et suppression des conseils municipaux avec une mutualisation obligatoire des moyens .

- Suppression des départements en tant qu’entité administrative- Les compétences de ces départements étant transférés à la région. Ce qui n’empêche pas le maintien des préfectures  mais suppression des sous préfectures qui ont une activité très marginale.

- Suppression d’une grande partie des élus et limitation des mandats en temps et en quantité. Etre élus ne devrait plus être synonyme de carrière à vie. Et surtout pourquoi en avons nous presque 620 000 : 

»  Avec 618.384 élus, la France compte un mandat électif pour 104 habitants et 1 électeur sur 100 est conseiller municipal. Un record quand on sait que l'Irlande compte un élu pour 2.336 habitants, la Grande-Bretagne 2.603 et que le taux de représentation français est quatre fois et demie supérieur à celui des États-Unis. Comparée aux autres pays de l'Union Européen, la France compte un nombre considérable d'élus qu'il est impératif de diminuer. D'autant que cette multiplicité des élus locaux à un coût : 1,2 milliard d'euros en 2011 d'après le député René Dosière..? « 

        La réforme des régions n’est pas allée assez loin. Huit régions étaient suffisantes construites sur le modèle du découpage pour les élections européennes. La région aux pouvoirs renforcés deviendrait le véritable garant de la culture et des traditions. Renforcement du pouvoir de la cours des compte qui assurerait  un contrôle stricte de la gestion de ces régions.

        La réforme des élus devrait se traduire par la suppression de la moitié des élus. La chambre des députés n’étant plus représentative du paysage politique mais le résultat de découpages successifs à des fins purement électoralistes politiciennes. Deux  cent députés à deux cent cinquante députés maximum avec des moyens renforcés. Mise en faillite personnelle des hommes politiques qui auraient mal géré, comme pour un responsable d’entreprise qui a fermé son entreprise, avec de lourdes peines de prison et civiles pour tout manquement grave aux règles

      Suppression de toute la fonction publique qui n'a pas lieu d'être. Suppression d’un grand nombre des 1244 agences des qui n’ont pas véritablement d’utilités mais qui coûtent 50 milliards d’Euros. L’état devant se recentrer sur les taches régaliennes et de contrôle  Par exemple  quoi sert un ministère des affaires étrangères aujourd’hui …. ?

      Baisse des charges sociales salariales et patronales  de trente pour cent minimum pour les ramener au niveau de la moyenne européenne, cette mesure devrait être la pierre angulaire de toutes politiques pour qu’elles soient efficaces. La baisse des charges induiraient mécaniquement une augmentation des salaire net donc une augmentation du pouvoir d’achat et laisserait aux entreprises des marges de manœuvre supplémentaires pour investir et embaucher..

       Baisse générale des impôts pour les ramener au niveau de la moyenne européenne, charges et impôts cumulés nous sommes les premiers en Europe en matière de prélèvement obligatoires . Baisse des impôts des entreprises et suppression de l’ISF.  On nous compare souvent à la Suède est aux Danemark qui des taux plus élevés mais des niveaux de charge beaucoup moins élevés qu’en France.

     Alignement de tous les régimes de retraite et mis e en place d’une retraite par point généralisée.

 Fin des mandats des syndicats aux conseils d'administration de la secu, de pole emploi des hôpitaux et autres.

Toutes décisions dans l’entreprise devront être prise par vote de l’ensemble des salariés  autant pour le public que pour le privé ainsi que pour les grèves. .  Les syndicats devront se contenter du rôle de négociateur  et d’information des salariés..

Contrôle strict des dépenses de santé et hospitalier et autre.

Charges sociales plus élevés pour certaines grosses entreprises qui ne sont que des usines à cash .

Suppression de toutes les aides d’état  qui faussent la concurrence.. Dans un pays moderne une économie assistée est anachronique  et cette solution n’a jamais fonctionnée.

Grand plan de relance de l’économie par l'investissement sur cinq ans par exemple accompagné d'un grand plan de formation ,,,,Et deux ou trois autres millions de choses ,,en fait c'est simple

C'est ce que l’on attend chez  les  politique, renverser la table, Aujourd'hui il faut être transgressif  pour sortir du bourbier dans lequel nous sommes fourrés ,,,









La galerie :"Maman , j'ai peur..!!! "